Un regard sur le passéPar Le 20/01/2018

Mise à quai en gare de Varangéville de l'élément de type X4350 qui assurera le train 62533 à destiation de Remiremont. Notez les autres EAD stationnés dans les garages en arrière-plan.

J’ai récemment effectué une plongée dans mes archives photographiques afin de scanner quelques diapositives pour alimenter ma page Facebook consacrée à la Photographie Ferroviaire. Un regard vers le passé qui a été source de réflexion.

Mon dévolu s’est jeté sur l’année 2000, une année riche en événements pour le jeune photographe que j’étais (détournements, travaux…) Au fur et à mesure de mes (re)découvertes, j’ai trouvé une série faite les 7 et 8 mai de cette année là. Pour planter le décor, ce week-end avait été utilisé pour massifier des travaux au sud de Nancy. Remplacement d’aiguilles et de tabliers de ponts ont nécessité l’interruption complète des circulations pendant plusieurs dizaine d’heures.

Un plan de transport surprenant

L’adaptation du plan de transport pour faire face à ces travaux est chose inimaginable pour qui photographie le monde ferroviaire français aujourd’hui. À cette ère pré-TGV, les trains (classiques) Paris – Strasbourg devaient tous passer par Nancy. Durant quelques heures, ces derniers avaient été détournés par Metz. Et afin de permettre aux voyageurs de rejoindre Nancy, des automotrices Z11500 assuraient une correspondance en gare de Bar-le-Duc. Le détail amusant dans ce cas là : les trains en correspondance avaient gardés le numéro du train original avec ajout d’une lettre (ce que les cheminots appellent un « Anatole »).

L’adaptation du plan de transport […] est chose inimaginable pour qui photographie le monde ferroviaire français aujourd’hui.

Cette interruption a également eu comme conséquence la modification des dessertes vers Contrexville et Vittel d’un côté, d’Epinal et St-Dié de l’autre. Les terminus temporaires ont alors été respectivement les gares de Jarville et Varangéville. Et c’est des quais de cette gare qu’à été prise la photo illustrant ce billet. On y voit la mise à quai d’une UM d’EAD qui repartiront par la suite vers Remiremont. Lors de ce week-end de travaux, les voies de garages de Varangéville auront vu jusqu’à six éléments stationnés !

Passage du train 11067 "Ravel" en gare de Frouard. Cette UM (unité multiple) de Z11500 avait été mise en route pour transporter depuis la gare de Bar-le-Duc les voyageurs en provenance de Paris-Est sur le train 67.
Ce qu’apprend ce regard vers le passé

Bien évidemment, un tel scénario est inimaginable aujourd’hui. On interrompt la circulations et on met quelques bus … quand le voyageur ne se voit pas forcé de reporter son voyage faute de solutions.

Et finalement, c’est ce qu’il y a de plus triste dans ce voyage dans le passé que constitue une plongée dans des photographies vieilles de plus de 15 ans. Ce n’est pas la disparition des matériels et l’apparition de trains modernes qui est regrettable mais bien la récession de l’environnement et de l’organisation. Les gares sont vides de personnel et les abords non entretenus. Les grillages poussent même dans les endroits les plus improbables.

Autant de facteurs qui rendent la photographie ferroviaire actuelle difficile et parfois sans saveur. Espérons que le mal n’empire pas encore plus au cours des années à venir. Et rêvons même d’un retournement de situation à l’occasion d’une évolution favorable de la société !

Opinion

EADFranceLorraineSNCFX4350Z11500

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.