Connexions

Tous les ans, le Center for Railroad Photography and Art (CRPA) organise un concours qui porte le nom du fondateur de cette structure. Cette année, le thème était « connection ». Ce mot anglais peut se traduire par connexion, relation ou lien.

Les concours photo souffrent de préjugés. Ils comportent un volet compétitif indéniable auquel je n’adhère pas entièrement. Par contre, l’aspect réflexion sur une question particulière m’interpelle. J’y trouve là plusieurs occasions qui m’obligent à sortir de ma zone de confort.

À la découverte du sujet de cette année, je suis resté assez perplexe. La seule « connexion » ferroviaire évidente qui me venait à l’esprit figurait sur l’illustration jointe à l’annonce faite par le CRPA : une silhouette d’attelage reliant deux wagons.

Aucune des photos que j’ai proposées cette année n’a été retenue. J’ai toujours présenté mes participations sur mes différents sites internet, que je sois sélectionné ou non. Je ne dérogerai pas à la règle cette année. Je pense intéressant de partager ma démarche et mes réflexions face à un exercice imposé. Mais avant de venir en détail sur mes choix, voici quelques mots sur les lauréats de ce concours 2020.

2020 John E. Gruber Creative Photography Awards

« Le concours a reçu 287 candidatures de 116 photographes de neuf pays. Les juges ont été extrêmement impressionnés par la grande créativité, la réflexion et la réalisation d’images de chaque photographe sur le thème de cette année, “Connexions”. Les photographes qui ont présenté une histoire visuelle puissante et convaincante qui traduit le thème en une image mémorable et émotionnelle ont été récompensés en conséquence. »

Tels sont les mots d’introduction des résultats de l’édition 2020 sur le site du CRPA. Au total, 18 photos ont été choisies (8 monochromes et 10 couleurs). Quelques auteurs ont eu plusieurs images retenues. Le CRPA explique ce phénomène par la sélection qui s’est faite à l’aveugle. Comme chaque année, des photographes non américains ont été récompensés (Australie, Royaume-Uni).

La collection des vues gagnantes sera publiée dans plusieurs magazines et sera exposée dans plusieurs musées ferroviaires aux États-Unis.

Le lien vers les résultats du concours 2020 : http://www.railphoto-art.org/connections-2020/

J’avoue que la découverte du thème pour le concours de cette année m’a laissé perplexe.
J’ai pris le temps de considérer les différentes significations qui se raccrochaient au mot « connexion ». J’ai également regardé mes productions photographiques de ces cinq dernières années (la période figurant dans l’intitulé).

1

Relation
Machine – Machine

2

Relation
Géographique

3

Relation
Être humain – Machine

A posteriori, après la publication des résultats et les commentaires des juges, il s’avère que la notion de « connexion » pouvait être plus abstraite que je ne le pensais. Un des clichés couleur retenus est une photo nocturne, en pose longue, d’une petite gare américaine. Les juges ont justifié leur choix avec les mots suivants. « La connexion du lieu avec le chemin de fer est présentée avec élégance, avec la gare ainsi que la voie ferrée et le ballast au premier plan qui sont les seuls éléments immobiles de la scène. Ils ancrent cette image, qui est visuellement enveloppée par le mouvement des trains et des automobiles, reliant un élément local à un monde en évolution. »

La gare comme élément de connexion entre le chemin de fer et le monde extérieur, entre le passé et un monde en évolution, je trouve la « connexion » au thème pas flagrante du tout ! L’image en elle-même est très belle, mais le « lien » demandé n’est pas évident sans explications.

1. Relation Machine – Machine

J’ai choisi un traitement monochrome pour cette première image. Avec elle, je revisite l’idée de la liaison entre deux engins moteurs. D’autres photographies répondaient à la notion de la « relation machine — machine ». La plupart présentaient des attelages exposés de façons plus ou moins originales. Je ne les ai pas gardées. En effet, cette interprétation littérale du thème semblait la plus logique et la plus facile. J’en ai déduit que de nombreux participants risquaient de l’évoquer. Au vu des vues sélectionnées, je ne m’étais pas trop trompé.

L’inspiration pour la composition m’est, en partie, venue d’un cliché de Richard Steinheimer sur le Milwaukee Road. J’aime beaucoup le dynamisme créé par l’utilisation d’un objectif grand angle conjuguée à une vitesse d’obturation lente.

Trois autres images répondaient à cette idée de revisiter la notion d’attelage. Je ne les ai pas trouvées assez originales pour en garder une de plus pour le concours.

2. Relation Géographique

Le concept de relation géographique constitue une notion abstraite à mettre en image. Les chemins de fer sont nés pour permettre à des marchandises puis des personnes d’aller d’un point A à un point B. Au fil du temps, le réseau ferroviaire a connecté des villes, des régions et enfin des pays.

Et quoi de mieux qu’une plaque d’itinéraire pour illustrer cette idée ? Un observateur européen n’éprouvera aucune difficulté à comprendre mon propos. Mais en est-il de même pour un juge nord-américain ? A priori non puisque, dans la vingtaine de vues récompensées, aucune n’effleure cette notion.

Cette approche du thème soulève une problématique intéressante de la démarche photographique. En effet, il ne suffit pas de trouver des images qui correspondent à un concept. Encore doivent-elles avoir un minimum d’esthétique. Autrement dit, elles doivent être agréables à regarder ! Répondre de façon affirmative à cet aspect permet à la sélection de sortir du lot. Ici, j’ai favorisé une image symétrique avec deux couleurs. J’ai surtout travaillé le rendu global avec Analog Efex Pro afin de m’écarter de la photo originale. Je reviendrai sur le pourquoi de cette action un peu plus loin.

Petite parenthèse : je suis d’avis que cette démarche — présenter une image ayant un minimum d’esthétique — peut (doit) s’appliquer à l’ensemble de la pratique de la photographie. Fin de la parenthèse.

Deux autres clichés entraient dans cette catégorie. Je ne les ai pas gardés, car je les trouvais moins belles que celle retenue.

3. Relation Être humain – Machine

(La photo ci-dessous est au format vertical. Cliquez dessus pour l’apprécier pleinement.)

En introduction, j’ai expliqué comment le thème de cette année m’avait laissé perplexe. De mes questionnements, j’en ai conclu qu’une simple photographie descriptive, classique, ne pouvait pas avoir suffisamment d’impact et de puissance à cause de l’abstraction du sujet. Je devais alors imprimer une marque personnelle à mes suggestions. Cela a pris la forme d’un traitement particulier des couleurs. Sans défigurer l’image d’origine (je n’ai pas effacé ou ajouté d’éléments), le côté esthétique est renforcé et j’ai pu conceptualiser ma proposition.

Cette approche ne s’applique pas de façon systématique dans mes travaux. J’ai même longtemps considéré ces artifices inutiles, dénaturant les sujets abordés. Aujourd’hui, j’admets qu’elle peut être appropriée pour illustrer certains propos ou mettre en image des contenus abstraits comme les émotions. Il est envisageable que ce choix explique pourquoi aucune de mes photos n’a été retenue. En effet, aucune réalisation de ce style n’est présente dans la sélection finale.

Pour conclure

Mais il est aussi possible qu’aucun de mes travaux n’ait franchi la ligne d’arrivée, car ils n’étaient tout simplement pas intéressants. Je ne le saurai malheureusement jamais. Cela est particulièrement frustrant quand je prends en compte le temps de réflexion passé. Mais cela fait partie intégrante du jeu.

Je vous encourage vivement à participer à de tels événements. Vous avez pu lire ici comment cela peut stimuler la créativité et nous pousser à sortir du train-train quotidien. Je suis heureux qu’une structure comme le CRPA existe et qu’elle organise ce genre de manifestations. Cela est trop rare dans le monde de la photographie ferroviaire. Quant à moi, je vous donne rendez-vous l’année prochaine !

Vous aimerez peut être…

Images de cheminots
Ma participation au concours de 2019
C'est ici

Itinéraires Créatifs

concourscréativitécrpanoirblancphotographieTGV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.